Suivez-moi :
Apprendre la notation anglo-saxonne
25
Aoû
2017

Apprendre la notation anglo-saxonne

Écrit par Cyril Michaud -

Il existe plusieurs systèmes de notation permettant de représenter les notes de musique. En musiques actuelles, le système anglo-saxon est le plus utilisé, car il est rapide à lire et à écrire.

Aujourd'hui, la plupart des ressources disponibles pour la guitare utilisent cette notation, il est donc fondamental de la connaître pour ne pas être limité dans son apprentissage de l'instrument.

Comprendre la notation anglo-saxonne à la guitare

Différences entre la notation latine et la notation anglo-saxonne

La notation latine utilisée dans les pays de langue romane (France, Italie, Espagne, Portugal, etc.) désigne les sept notes de musique à partir de syllabes issues du chant latin l'Hymne de Saint Jean-Baptiste. Par la suite, le ut a été abandonné au profit du do.

origine de la notation latineLa notation anglo-saxonne utilisée par les pays anglophones désigne les sept notes de musique avec les sept premières lettres de l'alphabet. À noter que cette notation débute par la note la, et que les pays germanophones et certains pays scandinaves désignent la note si par la lettre H.

Voici un tableau montrant l'équivalence des notes entre la notation latine et la notation anglo-saxonne :

équivalence entre la notation latine et la notation anglo-saxonne

Comment lire les chiffrages d'accords de guitare ?

Sens de lecture d'un chiffrage d'accord à la guitare

Les accords se lisent toujours de gauche à droite. On peut dénombrer trois types d'informations qui sont toujours indiqués selon l'ordre suivant :

  • nom de l'accord
  • couleur de l'accord
  • renversement

Les informations concernant le nom se limitent uniquement à la lettre qui désigne l'accord et à l'altération éventuelle qui la suit. Tout ce qui suit concerne donc nécessairement la couleur de l'accord, et dans le cas où une indication de renversement est présente, celle-ci est identifiable grâce à la barre oblique.

Voici l'exemple d'un accord dont le chiffrage peut sembler à première vue complexe : Ebm7/Bb

lecture d'un chiffrage d'accords à la guitare

Une fois les informations séparées, on peut en comprendre la signification :

analyse d'un chiffrage d'accords à la guitare

Comment écrire le nom des accords de guitare

La lettre utilisée pour représenter un accord désigne toujours sa fondamentale, c'est-à-dire la note qui sert de base à la construction de cet accord. Par exemple, la note fondamentale do désigne un accord de do, la note fondamentale fa désigne un accord de fa, etc. En l'absence de contre-indication dans le chiffrage de l'accord, cette note fondamentale est toujours située à la basse. Elle est donc la note la plus grave de l'accord.

écrire le nom d'un accord de guitare

La notation du nom d'un accord nécessite parfois l'utilisation d'une altération (dièse ou bémol). Contrairement à l'écriture solfégique où l'altération est placée avant la note, la notation anglo-saxonne l'indique après la lettre. Il s'agit de l'unique cas où l'altération est notée de cette manière.

notation des altérations dans un chiffrage d'accords de guitare

7 stratégies rapides

 

Comment écrire la couleur d'un accord de guitare

La couleur de l'accord fait référence aux types intervalles qui le constituent. Cette information indique d'abord si l'accord est majeur, mineur, augmenté ou diminué. Ces notations peuvent parfois varier, notamment dans le jazz où d'autres symboles sont utilisés pour représenter les accords mineurs, augmentés et diminués. En l'absence de précision, on considère qu'un accord est majeur.

  • un accord est dit majeur lorsque sa tierce est majeure
  • un accord est dit mineur lorsque sa tierce est mineure
  • un accord est dit augmenté lorsque sa quinte est augmentée et que sa tierce est majeure
  • un accord est dit diminué lorsque sa quinte est diminuée et que sa tierce est mineure

écrire la couleur d'un accord de guitare

Les informations suivantes indiquent si l'accord contient des enrichissements (seconde, quarte, septième, neuvième, onzième, treizième) ou des altérations (quinte diminuée ou augmentée). Les abréviations add et sus signifient respectivement additionnel et suspendu. Là aussi, certaines indications peuvent varier en jazz où la septième majeure est représentée par un triangle et l'accord demi-diminué par un cercle barré. Cette notation est liée à celle de l'accord diminué (un cercle), car un accord demi-diminué est en fait un accord diminué qui contient une septième mineure.

À noter que l'altération d'un intervalle est toujours écrite avant le chiffre.

notation des intervalles de guitare dans les chiffrages d'accords

Lorsque de nombreuses informations se suivent, le chiffrage peut alors perdre en lisibilité. Pour éviter cela, on ajoute des parenthèses pour séparer chaque information.

lisibilité des chiffrages d'accords de guitare

Comment écrire les renversements d'un accord à la guitare

En l'absence de précision, on considère qu'un accord est à l'état fondamental, c'est-à-dire que sa note fondamentale se situe à la basse. Si ce n'est pas le cas, il faut alors l'indiquer. Pour cela, on ajoute une barre oblique suivie du nom de la note qui se situe à la basse.

liste des renversements d'un accord de guitare Informations implicites dans les chiffrages d'accords de guitare

La principale difficulté dans l'apprentissage des chiffrages d'accords est la présence d'informations cachées, car sous-entendues par la notation :

  • En l'absence de toute indication, un accord est majeur
  • En l'absence de toute indication, un accord est à l'état fondamental
  • En l'absence de toute indication, la quinte d'un accord est toujours juste
  • Un accord augmenté sous-entend la présence d'une tierce majeure
  • Un accord diminué ou demi-diminué sous-entend la présence d'une tierce mineure
  • La présence d'une neuvième sous-entend celle de la septième
  • La présence d'une onzième sous-entend celle de la neuvième et de la septième
  • La présence d'une treizième sous-entend celle de la onzième, de la neuvième et de la septième

Commentez cet article si vous avez des questions à me poser et partagez-le sur les réseaux sociaux, car cela aidera d'autres musiciens à mieux comprendre la notation anglo-saxonne.

share twitter

Commentaires   

0 #2 Cyril Michaud 27-10-2018 03:49
Merci beaucoup André !
Effectivement, plus on connait de systèmes de notation et plus on est à la l'aise pour déchiffrer n'importe quel morceau ou style de musique, donc autant être polyvalent à ce niveau.
Pour les novices, ce sera essentiellement la 1ère partie de l'article qui sera à leur niveau, la suite entre en effet plus dans le détail. Au besoin, j'ai écrit un autre article consacré à la construction des accords et tonalités, et qui permet de mieux comprendre les chiffrages abordés : https://www.cyrilmichaud.com/tonalite-accords-harmonie
Citer
+1 #1 André Beauchemin 25-10-2018 15:23
Ça, c'est excellent, c'est parfait. Rien d'autre à dire!

Je vois que vous utilisez la notation anglo-sax pour les accords seulement, le nom des notes reste en franco-ital. ET JE FAIS PAREIL AVEC MES ÉTUDIANTS. Les mélodies en do-ré-mi et les accords en C-D-E. Tout le monde doit connaître les deux.

Vraiment clair. Bon, le contenu n'est pas tout accessible aux novices en musique; ça va jusqu'au fond du pot (treizièmes...). Mais ça leur servira tout le long de leur progression. Je leur envoie le lien.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir